Monbazillac

Monbazillac évoque un breuvage divin (sans jeux de mots). Ce nom désigne en effet un célèbre vin liquoreux. Monbazillac, c’est aussi un château que je vous propose de visiter.

Monbazillac

Les vignes entourent le château lui-même situé sur une butte. Muscadelle, Semillon et Sauvignon s’allient pour donner vins blancs secs et liquoreux.

Le terroir de Monbazillac se situe sur des terrasses et des coteaux de la rive gauche de la Dordogne. Dans le paysage monbazillacois, la vignes est omniprésente. Le climat très océanique est proche de celui du Bordelais même si le caractère continental se fait sentir : un peu plus froid et moins pluvieux.

Les vignes de l’appellation Monbazillac ont la particularité d’être orienté au Nord ce qui permet une exposition indirecte au soleil, favorisant la production de vins liquoreux.

Monbazillac

La Muscadelle est un cépage originaire du sud-ouest. En plus du Bergeracois, on le trouve dans le Bordelais et dans le Gaillacois. Vinifié en liquoreux, il apporte de la complexité et sa palette aromatique.

Quand au Semillon, originaire de la région de Bordeaux, c’est un cépage qui accueille favorablement le champignon Botrytis cinerea à l’origine la pourriture noble.

L’arrière-saison chaude conjuguée aux brouillards matinaux permettent le développement modéré du champignon sur les baies de raisin. Le champignon se nourissant de l’eau des baies, celles-ci sont alors « confites » et sont récoltés par tries successives, c’est à dire par plusieurs passages dans la vigne et grain par grain de raisin et non par grappe entière. Ainsi les vendanges sont sélectives et manuelles.

Monbazillac

L’architecture du château construit vers 1550 hésite entre une composition toute militaire et l’élégante fantaisie du style Renaissance.

Monbazillac

Vous pourrez admirer à l’intérieur du château une jolie bibliothèque.

 

Au sous-sol se trouvent les caves !

Une fois vendangés les raisins sont pressés. Le jus de raisin s’écoule et est envoyé vers des cuves de débourbages. Le moût (jus de raisin) est refroidi et les particules grossières du jus sédimentent naturellement. Le jus clair est soutiré vers des cuves de fermentation.

 

La fermentation dure 10 à 14 jours entre 18 et 20°C. Les levures transforment le sucre du raisin en alcool. Avant la transformation totale du sucre le maître de chai va arrêter la fermentation par mutage au froid et à l’anhydride sulfureux (un antioxydant et antiseptique permettant de tuer les levures).

Le vin est ensuite élevé plusieurs mois en cave (a minima jusqu’au mois de juin de l’année suivant la récolte). Le vin est stabilisé et se clarifie, ses arômes et sa couleur évoluent.

A plus tard pour d’autres découvertes œno-photographiques !

1 réflexion sur « Monbazillac »

  1. Instructif. Très belles photos

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close