Montségur

IMG_9281 (Medium).JPG

Aujourd’hui, en Ariège (09), nous empruntons un chemin cathare pour monter en haut du château de Montségur.

IMG_9356 (Medium).JPG

Le site semble avoir été fréquenté dès le Néolithique. Mais rien ne permet de reconstituer l’histoire de Montségur du Haut Moyen-Age jusqu’au début du 13° siècle, époque à laquelle Raymond de Péreille, vassal du comte de Foix, relève en ce lieu un castrum antérieur dont l’origine n’est pas connue. Par castrum on entend une place fortifiée à laquelle sont annexées (extra muros mais adossées aux remparts) des habitations hébergeant en majorité des populations civiles.

IMG_9329 (Medium).JPG

L’histoire de ce nouveau castrum de Raymond de Péreille, dénommé Montségur II par les archéologues, est étroitement liée à l’histoire des cathares du Languedoc.

Issue du christianisme, la religion cathare est basée sur deux grands principes: un Dieu Bon et un Dieu Mauvais. Tout ce qui est immatériel est l’oeuvre du Bon, tout ce qui est matériel est l’oeuvre du Diable.

IMG_9293 (Medium).JPG

La religion cathare s’étendra sur une grande partie du Languedoc, et au début du 13° siècle l’Eglise catholique, pour ramener dans le droit chemin ceux qu’elle appelle « hérétiques », n’a pas d’autre solution que de recourir à la force: c’est la croisade contre les Albigeois (parfois improprement appelée croisade des Albigeois).

IMG_9350 (Medium).JPG

A partir de 1232 Montségur devient le siège et capitale de l’Eglise cathare. Le castrum se densifie, se peuplant de 500 à 600 âmes, où se côtoient religieux, civils et hommes d’armes. Au nord-est du château les vestiges d’habitations encore visibles aujourd’hui (ci-dessous) représentent les derniers témoins de ce peuplement.

IMG_9302 (Medium).JPG

En 1243, à la tête d’une armée de 10.000 hommes, Hugues des Arcis, sénéchal du roi de France à Carcassonne, et Pierre Amiel, évêque de Narbonne, mettent le siège devant la forteresse. Ce siège durera 11 mois environ, jusqu’à son issue tragique: les assiégés se rendent le 16 mars 1244 et ils seront plus de 230 cathares qui, ne voulant pas renier leur foi, monteront sur le bûcher.

IMG_9334 (Medium)

Après la chute de Montségur le roi de France attribue le château à l’un de ses lieutenants, Guy de Lévis. Remaniée dans son architecture, la forteresse sera encore occupée par une garnison royale jusqu’au traité des Pyrénées au 17ème siècle.

J’espère que cette visite vous a plu, à bientôt !


Source : http://www.montsegur.fr/montsegur_et_catharisme.vdom

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close