Colorado provençal

IMG_5263 (Medium).JPG

Nul besoin de traverser l’Atlantique pour observer un paysage digne des canyons de l’Ouest américain !

IMG_5279 (Medium).JPG

Nous sommes au Colorado de Rustrel (84, Vaucluse), des anciennes carrières d’ocres aujourd’hui agréable pour une promenade.

IMG_5281 (Medium).JPG

Les sables de différentes couleurs se mêlent à nos pieds.

 

IMG_5293 (Medium).JPG

Ici un pan de roche sépare le jaune et le rouge.

IMG_5299 (Medium).JPG

A l’ère secondaire, il y a 230 millions d’années, la Provence est recouverte par la mer. Les sédiments s’accumulent au fond des eaux et forment les calcaires blancs (Mont Ventoux, Luberon, Monts de Vaucluse etc.)

IMG_5302 (Medium).JPG

Plus tard, ce bassin marin étant presque comblé, des sables colorés en vert par un minéral de la famille des argiles (la glauconie), vont se déposer dessus.

IMG_5308 (Medium).JPG

Remarquez cette couleur mauve de la roche ci-dessus !

Vers – 100 millions d’années, un bouleversement important se produit : une partie de la Provence se trouve hors d’eau avec un climat tropical humide dont les pluies pénètrent en profondeur et altèrent les sables verts émergés par infiltration. Ceux-ci se transforment alors en sable ocreux (dont la couleur est due à la présence de geothite), puis en sables blancs avec cristallisation d’autres minéraux (kaolinite).

IMG_5311 (Medium).JPG

En surface, l’hydroxyde de fer se concentre.

IMG_5368 (Small).JPG

IMG_5313 (Medium).JPG

L’ocre a pour qualités de colorer, d’être inaltérable aux ultraviolets et de ne pas être toxique.

IMG_5316 (Medium).JPG

L’ocre a de multiples utilisation : colorant alimentaire (peaux des saucisses de Strasbourg par exemple), médecine : propriété dessiccatives, richesses en fer ; nettoyage de l’argenterie, polir les métaux ; fabrication de papiers-peints, de linoléum, de peintures ; coloration du caoutchouc ; cosmétiques (fonds de teint).

IMG_5333 (Medium).JPG

Les ocres étaient exploités jusque dans les années 50, les produits de synthèse et colorants artificiels sont la principale raison de l’arrêt de leur exploitation.

IMG_5338 (Medium).JPG

A Rustrel, l’ocre était extraite à ciel ouvert, à l’explosif et à la pioche. Le tas de minerai extrait était ensuite lavé, l’eau s’écoulait ensuite à travers des valats (ruisseaux) ou des fossés.

IMG_5342 (Medium).JPG

La séparation s’effectuait par gravité dans les bassins de décantation, le sable plus dense se dépose en premier. L’ocre se dépose peu à peu en fines couches au fond des bassins. Tous les jours, l’eau décantée était vidée et remplacée par celle chargée d’ocre. La couche d’ocre atteint alors environ 40 cm, elle était abandonnée à l’action du vent et du soleil. Une fois sèche, les mottes d’ocres étaient découpées et stockées.

IMG_5356 (Medium).JPG

Depuis un belvédère, nous dominons les carrières de Rustres, des pans de falaises coiffées ou cheminées de fée, oeuvre commune de l’activité humaine et de l’érosion.

IMG_5364 (Medium).JPG

Un dernier œil vers une carrière presque blanche et nous repartons vers d’autres merveilles du Vaucluse

3 réflexions sur « Colorado provençal »

  1. Une découverte originale et sympathique !

    J’aime

  2. Beau et instructif!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close