Palais Bénédictine

Bienvenue à Fécamp, son port, sa plage et bien sûr le Palais Bénedictine. Depuis le Cap Fagnet, ci-dessus, vous aurez une belle vue d’ensemble sur Fécamp.

Fécamp a longtemps était la « capitale » des terre-neuvas français pour la pêche à la morue. Entre Le Havre et Dieppe, avec lesquels il ne peut rivaliser, son port s’oriente toujours plus vers la plaisance.

Les bâtiments du Palais Bénédictine, œuvre de l’architecte Camille Albert (fin 19ème siècle), marient les styles néogothique et néorenaissance.

Le musée possède de belles collections d’objets d’arts dans de grandes salles.

Vers 1510, un moine vénitien, dom Bernardo Vincelli, s’essaie à la distillation de plantes régionales et d’épices orientales.

Ce serait à partir de l’élixir obtenu qu’Alexandre le Grand, négociant fécampois, crée en 1863 la fameuse liqueur Bénédictine, apposant sur les bouteilles la devise de l’odre DOM, Deo Optimo Maximo ( « à Dieu très grand, très bon »).

On compte une trentaine de plantes, herbes et épices telles qu’angélique, hysope, mélisse, bourgeons de pin, génepi, cannelle, aloès, baies de genièvre… pour l’élaboration de cette liqueur que l’on peut déguster en digestif ou en cocktail.

La visite se poursuit avec la distillerie et ses brillants alambics, puis par une dégustation !

A bientôt pour découvrir un autre monument de Fécamp : l’abbatiale de la sainte Trinitié.

7 réflexions sur « Palais Bénédictine »

  1. On a l’impression que la partie gauche du palais est penchée. Est ce un effet de style ou bien la réalité?

    J’aime

    1. Un effet de la photo je pense car elle était bien droite. Bon weekend 🙂

      J’aime

  2. Bonjour louis merci pour cette belle visite bon après-midi bon premier mai bisous MTH

    Aimé par 1 personne

  3. Hubert Bonisseur 1 mai 2020 — 14 h 31 min

    Bonjour Louis, visite intéressante mais il manque des commentaires sur la dégustation! Cet alcool est il bon?

    Aimé par 1 personne

    1. Pas terrible mais je ne l’ai pas relevé dans l’article pour ne pas leur déplaire !
      Les goûts et les couleurs

      J’aime

  4. J’ai eu l’occasion de visiter Fécamp (et son musée des terre – neuvas) mais jamais celui de la bénédictine.
    Il faudra que j’y goûte également, même si je serai peut être déçu.
    Mais comme on dit: « De gustibus et coloribus non disputandum »

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close