Château de Montal

Nous revoici dans le Quercy, où nous pouvons découvrir le Château de Montal, témoin de débuts de la Renaissance dans le Lot.

Commençons par le jardin qui offre un superbe point de vue sur le château et sa cour intérieure. Caractéristique des jardins de la Renaissance, cet espace est formé par quatre parterres en labyrinthe de buis, autour d’un puits central.

IMG_8268 (Medium).JPG
Epouse d’Amaury de Montal, seigneur de La Roquebrou, Jeanne de Balsac entreprend à partir de 1519 d’importants travaux sur l’emplacement d’un ancien manoir médiéval.

Jeanne de Balsac, veuve depuis 1510, perd son fils aîné pendant les guerres d’Italie (série de conflits provoqués par les rois de France au cours du 16èmesiècle pour conquérir le royaume de Naples et le duché de Milan). Elle ne terminera jamais son projet. La fin de la lignée de Jeanne est une catastrophe pour elle, l’oeuvre qu’elle commande pour la cour intérieure est à la fois un mémorial et l’expression de son désespoir.

Seules deux ailes sur les quatre prévues sont achevées en 1534. Des galeries à portiques auraient dû fermer la cour intérieure, comme en témoigne cette porte à mi hauteur.

IMG_8274 (Medium)

Le château de Montal est l’un des témoins de la première Renaissance en Quercy. Sa conception architecturale correspond à un nouvel art de vivre et de bâtir, que découvrait la noblesse française au début du 16ème siècle. Même si les façades nord et ouest évoquent encore les châteaux-forts, leur austérité met en valeur la partie ornementale et sculptée de l’édifice.

IMG_8305 (Medium).JPG

Le château, amputé de ses décors à la fin du 19ème siècle, est acheté en 1908 par Maurice Fenaille, riche industriel, qui en fait don à l’état cinq ans plus tard.

Lorsque Maurice Fenaille acquiert le château, les façades de la cour ont été dépouillées de leurs ornements : lucarnes, frises et statuaire ont été mises en vente dès 1881 par le précédent propriétaire. Ses connaissances historiques, sa fortune et ses relations lui permettent de mener rapidement une action de sauvegarde magistrale. Les rares éléments qu’il n’a pas pu acheter sont copiés par l’un des meilleurs praticiens de Rodin,
Émile Matruchot.

Ce château a joué un rôle majeur en abritant les collections du musée du Louvre pendant la Seconde Guerre mondiale.

IMG_8272 (Medium).JPG

L’organisation de la façade, avec la superposition verticale des fenêtres et des lucarnes et les deux frises séparant les étages, forme un quadrillage caractéristique de la Renaissance. L’ensemble du décor sculpté répond à une commande élaborée sans aucun doute par Jeanne de Balsac.

IMG_8275 (Medium).JPG
Le buste de Jeanne de Montal

La série de sept bustes en haut-relief représente, de gauche à droite : Amaury de Montal son époux, Jeanne elle-même, leur fils aîné Robert, leur cadet Dordet, Robert de Balsac et Antoinette de Castelnau les parents de Jeanne, et enfin un cousin de Jeanne, Dordet de Béduer. La plupart de ces proches avaient disparus à l’époque de la réalisation des bustes.

IMG_8276 (Medium).JPG

Le large bandeau sculpté en léger relief mêle figures mythologiques ou symboliques, personnages et animaux fabuleux (une licorne à gauche), aux initiales de Jeanne et de ses deux fils accompagnées de blasons et de devises en latin.

IMG_8302 (Medium).JPG

A l’intérieur, outre les différentes pièces des ailes, l’escalier vous marquera par sa conception et son riche décor. Les ouvertures en anse de panier sont typiques de la Renaissance.

L’escalier concentre les fonctions de prestige et de distribution au cœur de l’édifice. Aux motifs géométriques et héraldiques, succèdent des putti (pluriel de putto, désigne les représentations d’enfants nus dans les arts décoratifs), candélabres, oiseaux affrontés, dauphins, médaillons avec profils à l’antique typiques de la Renaissance.

Jeanne de Balsac s’y affirme comme l’unique maîtresse des lieux, par la présence de son portrait sur la deuxième volée de marches, de ses meubles héraldiques (motifs du blason) et de ses initiales.

IMG_8304 (Medium)

A bientôt pour d’autres découvertes architecturales….


Source : brochure de visite disponible ici

2 réflexions sur « Château de Montal »

  1. Une belle surprise de fin de journée, en visite « privée » qui plus est!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close